La cavalcade de Jéhan…

Poussé par un nouvel élan poétique, Jean Jéhan a sorti son nouvel opus, « On ne sait jamais », le 18 novembre 2023. Pour ce cinquième elpee, Jéhan fait le choix de s'affranchir de ses affinités folk rock, pour aller vers des horizons plus dégagés. On retrouve…

logo_musiczine

Pour Jane Weaver, l’amour est un spectacle permanent...

Jane Weaver, aka Jane Louise Weaver, est une musicienne originaire de Liverpool. Son nouvel opus, « Love In Constant Spectacle », paraîtra ce 5 avril 2024. Il a été produit par John Parish (PJ Harvey, Eels, Sparklehorse). Son disque le plus intime et le plus…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

ufomammut_4ad_10
Depeche Mode - Sportpalei...
Taï

Taï

vendredi, 11 février 2022 15:38

Dies Occidendum

Dj Muggs the Black Goat

Outre son implication au sein du mythique Cypress Hill, Dj Muggs est devenu un producteur incontournable au sein de l’univers hip hop. Et puis, ce New-yorkais jouit depuis d’une totale liberté pour s’accorder des aventures en solo, dont le collectif Soul Assassins, qu’il a également choisi comme nom pour son propre label.

Son nouvel elpee, « Dies Occidendum », baigne au sein d’un climat particulièrement sombre (NDR : pas pour rien qu’il s’est collé pour surnom, ‘The Black Goat’ ; et c’est particulièrement criant sur l’excellent et très flippant « The Chosen One »), entretenu par des synthés lourds, des beats trap, des sonorités empruntées au rock psyché et même de la musique tzigane. Le tout en 30 minutes (format un brin trop court !) qui annonce la fin du monde…


 
vendredi, 11 février 2022 15:35

Wanker’s Juice (Ep)

Wild Fox est une formation angevine qui réunit de jeunes musiciens ayant fourbi leurs armes auprès de groupes tels que MNNQNS, The Soft Moon ou Lysistrata. Des piges emmagasinées comme des munitions destinées à « Wanker’s Juice », un second Ep chargé de rock garage d’un calibre proche de Mountain Bike (« Chester »).

En 13 minutes, Wild Fox balance 5 projectiles dont la fougue juvénile sent la poudre du rock’n’roll (« African Running ») …

A suivre définitivement !


 
lundi, 31 janvier 2022 19:17

In and Out of Time

« In and Out of Time » constitue le premier album du duo finlandais Ideomotor. Il reconnaît comme influence majeures, M83, The Killers et les Pet Shop Boys… Impossible de se tromper, cet elpee baigne bien dans d’électro-pop. Un mélange assez inspiré de sonorités pop 80’s (« Away from the Streetlights ») et de ‘dream-pop’ plutôt 90’s (« Hummer »). Parfois à la limite du mauvais goût mais souvent très accrocheurs (« Do It Again »), les hits synthpop d’Ideomotor exhalent déjà un parfum de jours ensoleillés…


 
mercredi, 26 janvier 2022 12:18

Changephobia

Depuis son départ des fantastiques Vampire Weekend en 2019, le multi-instrumentiste Rostam Batmanglij s’est surtout illustré comme producteur (pour le compte de HAIM, Clairo, Hamilton Leithauser et Charlie XCX, notamment) ; mais il a également trouvé le temps de composer de très belles chansons qu’on retrouve sur son premier elpee solo, « Half light » et puis sur ce second « Changephobia ».

Pour concocter sa pop délicate et baroque, teintée d’électro et de soul-jazz, il a reçu le concours de membres de HAIM (Danielle Haim siège derrière la batterie sur « These Kids We Knew ») ainsi que de Henri Solomon au saxo. L’esthète pop dévoile une œuvre complexe mais toujours accessible à laquelle il manquerait peut-être quelques singles accrocheurs…


 
samedi, 15 janvier 2022 16:05

L'imprévu

Mathias Bressan a publié ce bel album de chansons françaises, fin 2017, mais il n’est pas trop tard pour y jeter une oreille attentive…

Mathias est belge, bruxellois très exactement et si sa musique est souvent comparée à celle de Bertrand Belin voire de Dominique A, après avoir écouté cet elpee, on ne peut s‘empêcher de penser à Mickey 3D (pour la voix surtout comme sur « L’imprévu » dont on discerne les jolies intonations lyriques en arrière-plan) ou à Florent Marchet.

Non seulement l’artiste compose la musique, écrit ses textes, mais il livre ses compos tout en assurant la batterie. En outre, quelques touches électroniques boostent judicieusement sa poésie mélancolique…

Produit par Gil Mortio, « L’imprévu » constitue son second long playing et il fait suite à « Entre Terre et Mer », paru en 2013.


 
vendredi, 24 décembre 2021 15:40

Amperland, NY

Sur ce nouvel elpee, « Amperland, NY », les héros de l’emo americana de Pinegrove ont décidé de revisiter leur répertoire lors d’une session d’enregistrement en forme de ‘best of’. Une sublime série de morceaux anciens mais aussi des odes plus récentes –telles que « Skylight » ou « Marigold »– bénéficient d’une myriade d’effets supplémentaires produits par, notamment, une pedal-steel ou des couches de guitares fuzz.

Une belle manière de délivrer son ‘greatest hits’ hors de l’habituelle compilation tout en palliant l’ennui et le manque de concert. Un cadeau de Noël idéal pour tous les ‘Pinenuts’ (noms attribués aux nombreux fans de Pinegrove) … ou pour tout mélomane qui se respecte ! 


 
vendredi, 10 décembre 2021 18:17

Am in the PM

Depuis 2014, à Los Angeles, Edgar A. Ruiz dirige son projet Mind Monogram en compagnie du guitariste Christian Caro, du bassiste Billy Azurdia et du batteur Bryan Mejia. Malgré l’horrible artwork de sa pochette, cet opus ne manque ni d’allure ni de charme. Il baigne dans une forme d’indie pop psyché aux relents 60’s particulièrement prononcés. Mais il se limite à 8 morceaux en seulement 20 petites minutes…

Une constante quand même : une finesse dans l’écriture abordée dans l’esprit de l’excellent Allah-Las et dans un climat de douceur réminiscent de Grizzly Bear (« Real Slow »).

Encore une fois, dommage que l’enveloppe ne corresponde pas à un contenu aussi lumineux…


 
vendredi, 03 décembre 2021 11:58

Earth Trip

Outre ses dérives psyché chez Wooden Shjips ou Moon Duo, Ripley Johnson s’autorise des aventures folk au sein de son projet solo, Rose City Band. Un retour à l’essentiel peut être dû à la crise de la Covid.

Son second album, « Earth Trip », révèle ses envies opiacées. Il a ainsi déclaré : ‘J’essayais de capturer ce que l’on ressent lorsque l’on prend des drogues psychédéliques et qu’elles commencent juste à monter ; les objets commencent à bourdonner à la limite de votre champ de vision, vous commencez à voir de légères traînées, peut-être même que la nature du son change subtilement. Mais vous n’êtes pas encore complètement parti’. Hormis ces observations très particulières, le climat s’avère très roots et bluegrass, la présence d’une steel guitare accentuant cette impression. Cependant, cet americana est tellement bien ficelé qu’il devient rapidement irrésistible ! Un véritable plaisir laidback !


 
mercredi, 24 novembre 2021 10:08

Thought Gang

Après avoir réhabilité John Carpenter, il semble que le label de Brooklyn, Sacred Bones, ait décidé de mettre en exergue des cinéastes cultes ! Il y a près de 25 ans, David Lynch et Angelo Badalamenti enregistraient « Thought Gang » ; mais cet opus vient enfin de bénéficier d’une sortie officielle ! Une conséquence de la 3ème saison de ‘Twin Peaks’, probablement… 

En mode spoken word, le jazz expérimental du duo avait été interprété en totale improvisation et faisait suite à leur collaboration sur la première saison de la célèbre série policière télévisée ; mais le résultat n’avait jamais été gravé depuis. Grady Tate, le batteur d’Herbie Hancock, y avait participé.  

Free jazz, cette musique n’est, bien entendu, pas facile d’accès ; et ce n’est pas une surprise lorsqu’on connaît l’univers barré, déroutant, intéressant et unique de Lynch.

Un album avant-gardiste, à la limite de l’art contemporain. Plus ‘Island Empire’ que ‘A True Story’, donc…


 
mercredi, 17 novembre 2021 16:12

Gadzooks Vol. 1

Caleb Landry Jones est un drôle de personnage ! Artiste ‘touche-à-tout’, il mixe habilement tout en y insufflant une belle dose de douce folie, une carrière d’acteur auprès des plus grand cinéastes (Jim Jarmusch, les Coen ou Brandon Cronenberg) et une aventure musicale solo dont la baroquerie pop impressionne. Le Texan ne se fixe aucune limite dans la composition de ses œuvres psychédéliques ; et son second album, « Gadzooks Vol.1 » (un second tome est-il en préparation ?), fluctue entre fulgurances pop et expérimentations dignes d’un cabaret foutraque. Avouons que le natif de Garland est bien plus à l’aise lorsqu’il ne verse pas dans le second élément, à l’instar des inutiles 20 minutes de « This Won’t Come Back » ; car des titres plus immédiats (tout est relatif par rapport à cette imminence…), comme « Bogie » ou « California », dévoilent des mélodies folles à l’interprétation plutôt géniale…


 
Page 7 sur 259