OK Panda s’intéresse à la psychiatrie…

Après avoir publié un premier Ep intitulé "Perspectives", fin 2022, qui lui avait permis de fouler des salles comme le Cirque Royal, le Bota ou encore le Belvédère, le quintet bruxellois Ok Panda a sorti son second, "Chasing home", ce 20 février 2024. Dès la…

logo_musiczine

Glass Beams signe chez Ninja Tune

Glass Beams, groupe énigmatique établi à Melbourne, s'inspire de son héritage indien, infusant son psychédélisme serpentin d'instrumentations cosmiques et de polyrythmies du monde. Son premier album, « Mirage », enregistré en home studio, est une fusion…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Shaka Ponk - 14/03/2024
Vive La Fête - 11/04/2024
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

jeudi, 11 avril 2024 11:33

Note maximale pour Sharko !

Est-ce l'album de la ‘sagesse’ ou de la ‘maturité’ ? “10”, c’est donc le titre du nouvel ouvrage de Sharko.

Dixième elpee donc (Sharko œuvre depuis 25 ans), cela se fête ; aussi des cuivres colorent-ils intelligemment l'ensemble (trompette, tuba, trombone et saxophone) !

Sur "10", nous rencontrons un rock candide ("Expression"), des atmosphères jusqu'ici peu exploitées ("Crutches", "Cheap Thrill", "Batman Became Fatman") et évidemment du rock enjoué et espiègle ("Family Flop" qui évoque l'enthousiasme d'un séjour familial brisé par les bouchons sur l'E411 ou encore "SOS On The Dance Floor").

La ‘lyric’ vidéo est à écouter ici

 

mercredi, 10 avril 2024 19:13

Le voyage de Mazingo…

Pour la sortie de son nouvel opus, "Hey You", le trio franco-américain Mazingo vous emmène avec lui en cavale dans un décor digne des frères Coen.

Mazingo, c'est la rencontre de Dr John, confortablement installé dans son rocking-chair, se faisant hurler dessus par Tom Waits. Sur scène, le groupe déploie une énergie fiévreuse qui emmène le blues du côté sauvage à l’aide de textes en anglais ou en français, armés d'une contrebasse, d'une guitare et d'une batterie.

Dans les morceaux de ces trois amis d’enfance, on retrouve les sonorités du banjo, de l'harmonica ou de l'orgue B3 qui agrémentent des compositions empreintes de psychédélisme, proposant un univers riche et varié.

Ils incarnent un esprit de liberté qu'ils ont mis en bouteille dans un premier Ep intitulé "3 Dollar Show", paru en 2020. Ils l'ont ensuite affiné leur style, sur leur premier elpee, "Soleil noir" (2022).

"Hey You", c'est un appel à rejoindre le train en marche pour un voyage dans lequel tout le monde a sa place. Un voyage intérieur qui explore les émotions humaines en s'y plongeant intensément.

Le clip du 1er single "One Poor Teardrop" est disponible ici

 

mercredi, 10 avril 2024 19:11

Dinoh, deuxième premier ?

Influencé par le post-punk et la jangle pop, Dinoh est véritablement un cercle de parole pour guitares.

Le groupe distille des mélodies pop dans un format déstructuré où les cordes se percutent pour briller d’une mélancolie attachante.

Formé à Bordeaux en 2022 autour du projet de Nicolas Rives, auteur-compositeur, ce quatuor se veut authentique et propose des textes en français, portés par des voix qui semblent effacer la frontière entre chant lead et chœurs.

Si les couleurs ne peuvent être différenciées dans le noir, elles sont pour autant réelles. Les émotions sont ces couleurs qui n’attendent qu’un peu de lumière pour se révéler au monde. Au nôtre.

Son premier elpee s’intitule « Deuxième Premier ». Il s’inspire de l’obsession faussement naïve, d’un enfant qui scrute l’Univers.

« Pénombre de couleurs » s’enchaine naturellement après le morceau ouvrant l’album baptisé « Boum », comme un écho à cette explosion cosmique qui a fait jaillir ce sombre vide d’où nous pouvons tout ressentir, imaginer et vivre.

« Rêvalité » est une chanson catchy et mélancolique qui explore la difficulté d’exposer les émotions qu’on ressent et les échecs associés. Cette compo est disponible sous forme de clip

 

mercredi, 10 avril 2024 19:11

Saule au Cirque Royal !

Le 18 octobre 2024, Saule célèbrera deux décennies de carrière exceptionnelle au Cirque Royal de Bruxelles aux côtés d'invités surprises ! Une soirée qui s'annonce déjà mémorable. Depuis ses débuts, l’artiste belge a captivé le public grâce à son style unique, ses mélodies et ses textes touchants.

Vingt ans de créativité méritent une célébration à la hauteur de son talent. Le choix du Cirque Royal pour cet événement n'est pas anodin. Cet emblématique lieu de spectacle à Bruxelles, connu pour son atmosphère chaleureuse et son acoustique exceptionnelle, fournira le cadre idéal pour une soirée pleine d'émotions et de réminiscences.

Au cours de cette soirée spéciale, qui s’annonce empreinte de nostalgie, d'émotion et d'énergie positive, Saule revisitera ses plus grands succès, lors d’une performance inédite en compagnie d’invités surprise qui promettent de s’avérer une expérience unique pour tous les fans.

De ses débuts prometteurs à ses albums acclamés, le répertoire de Saule a su toucher les cœurs et transcender les frontières musicales. Ce concert marque également le lancement d'une nouvelle ère pour Saule, préparant le terrain pour un opus acoustique et la sortie de son prochain long playing prévu début 2025.

En attendant, quel plaisir de retrouver une de ses titres phares, « Dusty Men » 'feat. Charlie Winston

mercredi, 10 avril 2024 19:10

Lame à l’extérieur…

Lame (‘boiteux’ en anglais) propose une musique qui claudique entre luminosité pop et ambiances ombrageuses : un rock dans la lignée de groupes comme Arctic Monkeys, Bloc Party ou encore Interpol...

Lame a été fondé à Nantes en 2018, lorsqu’Etienne Sauvage a voulu créer un nouveau projet autour de ses propres compositions. Il contacte immédiatement Bertrand Gavroy, bassiste rencontré sur un précédent projet. Ils sont ensuite rejoints par David Pecheloche à la guitare lead et Nicolas Wendling à la batterie. Ce dernier, réalisant son rêve de faire le tour du monde, sera rejoint par Meivelyan Jacquot, pour en écrire une nouvelle page.

En juin 2023, Lame enregistre les 8 titres de son 1er elpee, "Up, Down, Aside", au studio Arpège. Outre ses prestigieuses références (Roger Hodgson, Orange Blossom, Inuit...), ce studio nantais offre un espace idéal pour l’enregistrement en conditions live. C’était une volonté forte du groupe de restituer cette énergie qui alimente la musique, tout en soignant la qualité de production.

Résultat : entre ombre et lumière, cet album compact, dense et d’une redoutable intensité puise dans des univers musicaux variés pour forger une grammaire personnelle. "Up, Down, Aside" explore les oscillations de la vie, entre romantisme désabusé, cynisme enamouré, jeux poétiques et réflexions métaphysiques, en cultivant plus que jamais l’art du paradoxe.

Pour voir et écouter le second clip, "Earthquake", c’est

mercredi, 10 avril 2024 19:09

From Grey dépoussiéré…

From Grey distille une musique folk où la nostalgie, la folie et l’espoir bataillent, s’opposent, s’accordent.

Au milieu de ballades mélancoliques et d'accès de nerfs, on navigue entre photos délavées de l'enfance laissée derrière soi et portraits d'êtres à la dérive ou ayant simplement largué les amarres.

Dans la plus pure tradition du songwriting et sur des textes en anglais, From Grey intègre dans son folk suranné, harmonica, funambule, slide vagabonde, tambour de fanfare et salves électriques. Un road trip sauvage, sur des routes désolées, au milieu des grands espaces.

Le groupe est désormais un trio composé de Ronan Kéromnès, Stéven Rougerie et Nicolas Delaqueze.

Quand on écoute From Grey, on pense immédiatement à Neil Young, Tom Waits et Nick Cave, à travers des compositions inspirantes, bluesy et lumineuses.

Le nouvel elpee, "To Dust" a été enregistré au Lonesome Studio à Blain alors que le mixage et le mastering ont été réalisés par Laurent Ballot et Stéven Rougerie.

Extrait de ce long playing, "Billie" est en écoute ici

 

 

mercredi, 10 avril 2024 19:08

Dix chansons pour Daren Muti…

Jean-Rémy Papleux était le fondateur et le guitariste de March, un groupe de post-rock qui a gravé plusieurs Eps s’est produit en concert, de 1999 à 2008, en première partie de Dianogah, Quickspace, Jackie-O Motherfucker, groupes de la scène indépendante américaine, et Dionysos et Encre pour la française.

Daren Muti c’est le patronyme choisi pour son nouveau projet dont un premier Ep, « Citizens Facing the Sun », est paru en 2020. Un disque dont le style est toujours aussi introspectif, influencé par le folk/rock indé, et plus précisément par les rythmes lents de Low, Sparklehorse, Idaho ou encore Red House Painters.

Trois ans plus tard, Daren Muti sort son premier long playing, « Ten Songs », une œuvre toujours aussi personnelle, qui témoigne d’une certaine transcendance par la sublimation de la mélancolie, sur fond de douces mais impactantes mélodies...

Non seulement Jean-Rémy jongle avec les instruments de musique, mais il maîtrise aussi le pinceau. L'artiste se spécialise dans les portraits aux mouvements figés et aux regards interrogateurs, comme pris sur le vif par un curieux objectif...

C'est également lui qui réalise les paysages qui ornent ses pochettes de singles et d'album !

Issu de cet elpee, « Stylish Descent » est disponible sous forme de clip ici

 

 

 

Composite, la musique d’omega violet est chantée dans la langue de Voltaire ou de Shakespeare. Elle aurait pu naître d’un cocktail hypothétique entre l’indie rock de Grandaddy, la douceur mélancolique de Nick Drake, la pop française d’Alain Bashung et de Bertrand Belin, le lyrisme sombre de Nico, les mélodies des Beach Boys, l’afrobeat de Tony Allen et les fresques progressives de King Crimson.

Variée mais homogène, la musique d’omega violet se veut ludique sur la forme comme le fond, même dans l’expression de la peine ou du désenchantement.

“Hic Sunt Leones”, c'est par cette locution latine que les cartographes médiévaux désignaient les terres inconnues, et c'est l'envie de dessiner un continent inexploré qui a animé omega violet dans la création de cet LP. A la croisée des chemins du rock progressif, du folk et de l’indie rock, les dix compos sont traversées par quatre intermèdes expérimentaux, comme des traversées de fleuves infernaux dans un marathon mythologique.

“Hic Sunt Leones” se situe sur la ligne d’horizon, entre réel et imaginaire, là où l’existence est une flamme qui vacille dans la brume et où des dieux oubliés rêvent de vengeance sur un monde en proie à un désordre ontologique.

Tandis qu’à l’écoute de l’album se dévoile une cartographie sonore, nous sommes amenés à la découverte de lieux reculés et de personnages aux existences étranges, à la dérive. Vers quelle rive ? Manuel de navigation aléatoire !

L’enregistrement des quatorze morceaux qui composent ce paysage s’étire sur différentes sessions au cours des années et croise différentes incarnations/formations du projet. Certains titres font entendre des guitares, basses, batteries, claviers ou voix d’anciens membres du groupe, de différentes périodes. On y a rajouté d’autres voix, d’autres synthés, d’autres batteries, pour former, finalement, un vaste palimpseste qui nous fait sentir l’écho des voix du passé et les fait résonner dans le présent en révélant la précarité des repères spacio-temporels qui encadrent nos vies tout en questionnant le réel.

L’opus est une invitation, une exhortation à un voyage nervalien à la découverte des mystères qui nous entourent et dont nous percevons parfois les murmures par une nuit blanche et noire, sous les astres.

Extrait ce long playing, le « Le phare » est à voir et écouter ici

 

 

mercredi, 10 avril 2024 19:06

Lucie Folch d’ici ou d’ailleurs…

En harmonie avec sa guitare, Lucie Folch crée des mélodies folk, inspirée par ses amitiés, ses amours, ses hauts et ses bas. L’univers est feutré, simple et subtil.

Ses compositions, elle les joue en solo mais également en groupe au sein de Harpn'Gun (2013-2016) et Anita's Revenge (2017-2019), qui ont fait vibrer des lieux tels que le Rockstore à Montpellier, la Cigalière à Sérignan, le Black Sheep, Le Gambetta club à Paris ainsi que divers festivals (Ventspils en Lettonie, Festival de Phalsbourg, Réseau Hors-Lits, Univart & Fabrique à Béziers...)

Qu'elle chante en anglais ou en français, l'émotion est toujours au rendez-vous. La voix envoûtante de Lucie cache par ailleurs des influences rock et une exploration mélodique qui s'étend sur plusieurs genres musicaux ; elle aime d’ailleurs décrire sa musique comme de la folk-pop aigre-douce

Dans les chansons de Lucie, vous découvrirez un soupçon de Dido, des compositions mûries sous l'influence de Keren Ann et Dominique A, une simplicité élégante rappelant Laura Cahen, et quelques épices audacieuses à la Feist, Regina Spector ou The Do.

Elle vient de sortir son premier Ep solo, intitulé "Ailleurs".

Le clip consacré à "Where is (s)he" est à voir et écouter

 

 

mercredi, 10 avril 2024 19:06

Chaton Laveur à l’état sauvage…

Paru en mars, le single "Brève histoire d'une goutte de pluie" annonce la sortie d’un premier elpee intitulé "Etat sauvage" et révèle une nouvelle facette du duo Chaton Laveur. Naviguant quelque part entre DIIV, Beach House et Deerhunter, le groupe empile les couches, les boucles et atteint l'efficacité mélodique parfaite !

Le clip vidéo de "Brève histoire d'une goutte de pluie" est à voir et écouter et celui consacré à la session de "Nuit", ici

 

 

Page 1 sur 163