Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

Bassiste à la longue barbe blonde, Dusty Hill est décédé ce vendredi 28 juillet 2021. Il devait faire un rapide détour par le Texas, afin de régler un problème de hanche ; aussi pour la tournée prévue cet été, il était prévu qu’il soit remplacé. Une date de concert était programmée ce mercredi soir, à Simpsonville (Caroline du sud), mais un message annonçant l'annulation du spectacle est apparu sur la plateforme de la billetterie.

Reconnaissable, comme le chanteur Billy Gibbons, à sa longue barbe blonde, ses lunettes de soleil et son chapeau, Dusty Hill militait au sein du trio depuis 1970, un an après sa fondation.

 ZZ Top a connu la notoriété dès les années 70, notamment au boogie « La Grange », resté célèbre. Mais son plus grand succès commercial il le décrochera grâce à l’elpee « Eliminator ». Paru en 1983, il recèle les tubes « Gimme All Your Lovin' » et « Sharp Dressed Man ».

Au cours des 90’s, le combo s’était lancé dans un boogie plus synthétique, avant d’en revenir à ses fondamentaux. En 2004, il est entré au Rock and Roll Hall of Fame. Après cinq décennies Frank Bird et Billy Gibbons vont bien se sentir seuls sans leur Hill…

RIP

samedi, 24 juillet 2021 12:55

La traversée de River Into Lake…

Une session enregistrée au théâtre Point Zero nous permet de découvrir, en ‘live’, le nouvel Ep de River Into Lake, "The Crossing", comme l'explique Boris Gronemberger (River Into Lake) : ‘Puisque nous n'avons pas eu la chance de faire une vraie fête de sortie pour notre dernier Ep, nous avons réalisé une vidéo de session live dans laquelle nous jouons l'ensemble du mini album. La vidéo a été tournée par nos amis Julien Bechara et Gregory Stockman et elle est géniale !’

Pour rappel, River into Lake, groupe indie pop bruxellois mené par Boris Gronemberger, a sorti son dernier Ep, « The Crossing » le 4 décembre dernier.

Mini-album regroupant des morceaux inédits issus de la session de "Let the beast out" (2019 Humpty Dumpty records), il sillonne les chemins tracés par Talk Talk, The Cure ou encore Grizzly Bear, et est brassé de problématiques actuelles.

Chaque morceau est accompagné d’un visuel original signé David Delruelle.

« The Crossing » en disponible en vidéo ici

vendredi, 23 juillet 2021 11:18

Annulation de l’édition 2021 du Pukkelpop !

Les organisateurs du Pukkelpop ont décidé d'annuler l'édition 2021 vu les incertitudes et les contraintes qui entourent le déroulement du festival dans le contexte des mesures sanitaires, et tout particulièrement en ce qui concerne la réduction de validité des tests PCR.

Les festivaliers qui ont acheté un billet seront contactés par e-mail avant le 8 août. Ils peuvent choisir entre un remboursement de leur billet ou un transfert automatique vers l'édition 2022.

L’édition 2022 se déroulera u jeudi 18 août au dimanche 21 août.

http://www.pukkelpop.be

Le nouvel elpee de Tropical Fuck Storm paraîtra ce 20 août 2021. Il s’intitulera « Deep States ».

Le formation australienne nous propose, en attendant, son nouveau single, « New Romeo Agent », extrait de cet opus. La compo fait l’objet d'une vidéo de l'odyssée karaoké intergalactique, réalisée par Oscar O'Shea, dans laquelle les SFT jouent les prisonniers dans un bar alien. Et elle est disponible ici

Dans son LP, le groupe réalise la chronique d'aventures étranges dans le domaine de l'administration et de la surveillance, et réfléchit à l'engouement mondial pour les résurgences du fascisme. Tropical Fuck Storm analyse un monde dans lequel les médias d'entreprise, les leaders de mauvaise foi et les charismatiques de tous bords perdent la capacité de reconnaître leur propre hypocrisie.

Nous vivons dans un monde où le bizarre est devenu la norme, et Tropical Fuck Storm sonde ce paradoxe.

Et pour voir ou revoir le clip de single précédent, « G.A.F.F. », c’est

Deep States va où bon lui semble, empruntant à la pop, au R&B, à la new wave de Talking Heads, au Delta blues, à Tom Waits mais également au hip-hop, et tout particulièrement de Wu-Tang Clan et Missy Elliott.

jeudi, 22 juillet 2021 17:48

The Linda Lindas visent ‘Oh !’…

The Lindas Lindas est un quatuor punk féminin établi à Los Angeles. Il nous propose son nouveau single "Oh !". Il s’agit d’une des premières chansons sur lesquelles elles ont collaboré pendant la pandémie, masquées et distancées sur le porche d'entrée.

Colorée et amusante, la vidéo du titre a été réalisée par Ryan Baxley (Best Coast, The Regrettes, Charlie Hanson) et met en scène le skateboarder et photographe américain Ray Barbee. Pour concevoir le concept de la vidéo, le groupe a travaillé à rebours à partir de la pochette du single, qui contenait des photos Polaroid d'elles-mêmes, et a imaginé un monde où ces photos prennent vie. Découvrez le clip de "Oh !" ici

Fondée en 2018, la formation cite Jawbreaker, The Go-Go's et The Alley Cats parmi leurs sources inspirations. Elles sont même apparues dans une scène clé du film ‘Moxie !’ d'Amy Poehler.

En mai 2021, le concert de The Linda Lindas a été diffusé en streaming dans le cadre du mois du patrimoine asiatique (les membres du groupe sont asiatiques, latino-américains ou les deux), à Los Angeles. La performance du groupe qui a interprété "Racist, Sexist Boy" a été vue plus de quatre millions de fois sur Instagram et a été saluée par Hayley Williams, Questlove, Flea et des membres de Rage Against the Machine et Sonic Youth…

 

Le dernier chapitre de la série de disques bootlegs Bob Dylan revisite une veine riche et souvent oubliée du catalogue vaste et complexe de Dylan, en jetant un éclairage nouveau sur les nouvelles directions musicales que Dylan a embrassées de 1980 à 1985. Début des eighties, alors que l'industrie musicale était aux prises avec l'arrivée de nouvelles tendances et technologies, de MTV aux disques compacts en passant par l'enregistrement numérique, Bob Dylan écrivait et enregistrait de nouvelles chansons pour une nouvelle décennie, créant ainsi un nouveau chapitre essentiel de son œuvre. 

« Springtime In New York (1980-1985) » célèbre cette période créative entourant les albums « Shot Of Love », « Infidels » et « Empire Burlesque » en proposant des extraits inédits, des prises alternatives, des enregistrements de répétitions, des performances live et bien plus encore.

L'édition deluxe 5CD recèle 57 enregistrements rares de Bob Dylan, dont 54 inédits, datant de 1980-1985. 

http://www.bobdylan.com/

Le label Konkurrent fourmille de nouvelles sorties. Vous trouverez, ci-dessous un aperçu des plus intéressantes ; bien sûr dans l’esprit de la ligne éditoriale de Musiczine. Et pour vous donner un avant-goût, rien de tel que d’y associer l’un ou l’autre clip vidéo ou un lien d’écoute...

Deerhoof "Actually, You Can" 22/10-2021
Clip Vidéo “Department of corrections

Caleb Landry Jones "Gadzooks vol 1" 24/09/2021
Vidéo : “Bogie
(NDR : oui, c’est bien lui qui a remporté le prix du meilleur acteur, au festival de Cannes, ce week-end !)

Mac McCaughan "The Sound of Yourself " 24/09/2021
Vidéo “Dawn Bends” (featuring Yo La Tengo and Jon Wurster)

La Luz “La luz” 22/10/2021
Vidéo : “Watching Cartoons
Live 3 mai Bruxelles Grand Salon (le Nuits Botanique)

jeudi, 22 juillet 2021 17:41

Clinic sur son île…

Le neuvième elpee de Clinic paraîtra ce 22 octobre, une œuvre censée nous plonger au cœur des climats tropicaux.

Parallèlement à l'annonce de l'album, Clinic partage le titre maître de l’opus, "Fantasy Island", avec une vidéo réalisée par Emily Evans.

Le long playing a été enregistré dans un vieux studio du Merseyside au cours de l'été 2019. Il s’agit de son album le plus électro à ce jour.  

Faisant référence à ‘Things to Come’ de H.G. Wells, ‘The Medium is the Massage’ de Marshall McLuhan et ‘Sombrero Fallout’ de Richard Brautigan, les thèmes explorés par Clinic sont le temps, la musique et le divertissement. Pour résumer, Clinic s'est converti au funk/disco, puisant notamment ses références chez Human League, Fun Boy Three, Kid Creole and the Coconuts et la musique pop du début des années 1980, mais aussi les mixtapes Italian Cosmic disco ainsi que le blues.

Le clip du single "Fantasy Island"est disponible ici

 

jeudi, 22 juillet 2021 17:37

Matthew E. White survolté !

Matthew E. White a dévoilé aujourd'hui "Electric", le deuxième extrait de son nouvel album solo, "K Bay", qui sortira le 10 septembre 2021. La vidéo du morceau, réalisée par Wes Parker, filme Matthew se faisant couper les cheveux pour la première fois depuis des années. Une coupe aussi attendue que K Bay lui-même. J'ai écrit cette chanson après avoir écouté "Me, My Baby And My Cadillac" de Sleepy Brown", explique Matthew. ‘Je voulais écrire quelque chose d'aussi intentionnellement direct que ça. Lorsque nous avons enregistré, je voulais que le jeu soit brut, que les instruments soient limités et que tout soit en ligne rouge du début à la fin. Les paroles sont pour la plupart de la pure pop bubblegum des années 60 - pensez au Brill Building de Carole King - un hommage au style d'écriture ouvertement sacchariné de cette époque. Il y a vraiment un côté absurde et théâtral à tout cela.’

Pour découvrir la vidéo d’"Electric", c’est ici.

 

jeudi, 22 juillet 2021 17:34

Modern Men rencontré partout en France ?

Fondé en 2018 par Adrian et Quentin, respectivement membres de MNNQNS et de Greyfell, Modern Men, est un duo mêlant punk et musiques électroniques. Le groupe a gravé deux EPs en 2019 ainsi qu’un album en collaboration avec le guitariste bordelais Stéphane Miollan, en juin 2021. Après avoir opéré de nombreux remixes dans des univers Techno et Dub, ainsi que des expérimentations noise et ambiant, la paire nous propose son troisième Ep baptisé "Partout en Fance". Un disque qui opère un virage radical. Exit les quelques guitares et hooks aux teintes pop, le curseur se focalise sur des beats saisis entre les rave parties et la BO de ‘Need for Speed’, toujours servis par des plaques de tôle et autres instruments bricolés à la manière d’Einstürzende Neubauten.

Plus qu’une ode à la franche camaraderie, les thèmes abordés sur cet EP frôlent les classiques du punk 80s dans un son qui manifeste d’un doigt accusateur son incompréhension du monde capitaliste.

Pour découvrir le clip de "FFNHR" (Fighting For No Human Rights), une vidéo réalisée par Léana Dan et Adrian Depinay, c’est

 

Page 1 sur 401
FaLang translation system by Faboba