Formidable guerrier psychique, canalisateur du mystique et partisan d'une quête spirituelle qui transcende ce royaume, Goat reste un groupe empreint de mystère. Depuis ses origines insondables dans le village suédois de Korpilombo, il a parcouru les scènes et…

logo_musiczine

Entre rock alternatif et pop expérimentale, The Somnambulist nous propose son nouveau single, "The Freewheelers", un morceau dont le clip a été produit par un collectif de théâtre numérique, dirigé par le chanteur du groupe en personne, qui, pendant les…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

Silversun Pickups est un quatuor californien dont le sixième opus, « Physical Thrills », est paru ce 19 août 2022. Brian Aubert, le leader, chanteur et guitariste le décrit comme suit : ‘Ce disque est vivant. Il se situe quelque part entre une collection de chansons et un ami imaginaire. Un ami qui, de mars 2020 à avril 2021, non seulement s'est présenté à moi, mais m'a tenu compagnie pendant cette période d'isolement intense. Un ami qui me rappellerait que, dans ce cas, le monde entier ressentait la même chose. Un ami réconfortant, enjoué, parfois effrayé, souvent ravi. Un ami qui a finalement été présenté à Butch Vig, une fois que nous avons été vaccinés, et qui a soufflé à travers son studio comme une tornade faite de barbe à papa, laissant des petits morceaux de résidus partout. Mais le plus important, c'est que cet ami en a vraiment rien à foutre. Je sais. Ça semble effronté. Je veux juste dire que c'est une chose qui est vraiment libre. Et maintenant, ce petit espace de tête vivant ne me rend plus visite. Je le visite à travers cet album. J'espère que vous l'aimerez. Mon ami s'en ficherait. Petit coquin.’

Le groupe en a extrait "Scared Together", un premier single traduit en clip par Claire Marie Vogel. Et il est à découvrir ici :

A propos de ce single, Brian a déclaré ‘On ne sait jamais ce qui peut rapprocher deux personnes. Parfois, c'est quelque chose de léger et de confortable. Parfois, c'est un amour partagé pour une sorte de totem ou d'idole qui leur est chère. D'autres fois, c'est quelque chose d'un peu plus redoutable. Mais peu importe ce qui marche, je dis. Chacun son truc. Cette chanson parle de devenir proche et intime avec quelqu'un à travers les épreuves. Être jeté dans quelque chose d'assez effrayant fait ressortir des qualités communes qui les relient.’

 

The Sunset Strip - Numero Group, label basé à Chicago, notoire pour ses collections expertes de raretés, d'artistes et de sous-genres musicaux épuisés et souvent oubliés, a publié, ce 10 août 2022, « On The Sunset Strip », une compile consacrée aux jours glorieux du glam metal de Los Angeles du début des années 80.

21 chansons réparties sur 2LPs et un livret de 144 pages élaboré par la journaliste musicale, Katherine Turman.

Le Numero Group publiera également plusieurs bonus numériques avant la sortie physique de l'album…

Tracklist « Bound For Hell : On The Sunset Strip » (lien d’écoute sur les titres en bleu !)

Side A

  1. Stormer - Going To The City
    2. L.A. Rocks - Cocaine
    3.                  Max Havoc - Bound For Hell
    4.                  Jaded Lady - Rock N Roll Ain’t Pretty
    5.                  Steeler - Ready To Explode
    6.                  Lizzy Borden - No Time To Lose

Side B

  1. SIN - On The Run
    2. Black ‘N Blue - Give Em The Old 1, 2, 3
    3.                  Bitch - Damnation Alley
    4.                  Romeo - Feelin To Rock
    5.                  V.V.S.I. - Savage Kind of Girl

Side C

1.                  Hellion - Up From The Depths
2.                  Angeles - Blade Of Steel
3.                  Knightmare II - Cold Reception
4.                  Witch - Cinderella (In Black Leather)
5.                  Reddi Killowatt - Liquid Lady

Side D

  1. Armored Saint - Lesson Well Learned
    2. Leather Angel - We Came To Kill
    3.                  Rough Cutt - Take It Or Leave It
    4.                  Lisa Baker - Fool Of Lies
    5.                  Odin - Judgement Day

Bonus Cassette

  1. Black ‘N Blue - Rules Were Made To Be Broken
    2. Lisa Baker - Every Girl’s Got A Fantasy
    3.                  Stormer - Driving
    4.                  Odin - Midnight Flight
    5.                  Leather Angel - Need Your Love

Vous trouverez, ci-dessous un aperçu des sorties récentes et futures les plus intéressantes chez PiaS ; bien sûr dans l’esprit de la ligne éditoriale de Musiczine. Et pour vous donner un avant-goût, rien de tel que d’y associer l’un ou l’autre clip vidéo.

Julien Chang ‘The sale’ 4/11/2022
Clip vidéo ‘Marmalade
Lien d’écoute ‘Time & place

Nick Hakim ‘Cometa’ 21/10/2022
Clip vidéo ‘Happen

TVAM ‘High Art Lite’ 21/10/2022
Clip vidéo ‘Blue Lucifer

Editors ‘EBM’ 23/09/2022
Clip vidéo ‘Kiss

Ezra Furman ‘All of us flames’ 26/08/2022
Clip vidéo 'Poor girl a long way from heaven'

Moreish Idols ‘Float’ 12/08/2022
Clip vidéo 'W.A.M'

Ben Harper ‘Bloodline maintenace’
Clip vidéo 'Need to know basis'

Röyksopp 'Profound mysteries part II' 19/08/2022
Clip vidéo 'Control'

The Black Angels 'Wilderness of mirrors' 16/09/2022
Clip vidéo 'Without a trace'

 

 

 

Mercredi 26 octobre 2022 - Editors - Forest National 

Vendredi 11 novembre 2022 - Jack Harlow - Ancienne Belgique, Bruxelles

Jeudi 8 décembre 2022 - Eefje de Visser - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mardi 11 avril 2023 - Altin Gün - De Roma, Anvers

Samedi 24 juin 2023 - Harry Styles + Wet Leg - Festivalpark, Werchter

http://www.livenation.be

Parmi les nouvelles sorties du label Konkurrent, Musiczine vous propose un aperçu des plus intéressantes, à travers des clips vidéos ou des liens d’écoute ; et bien sûr dans l’esprit de sa ligne éditoriale…

Brett McKenzie ‘Songs without jokes’ 26/08/2022
Clips vidéo ‘If you wanna go’ - ‘A Little Tune’ 

Gilla Band (formerly Girl Band) ‘Most normal’ 7/10/2022
Clips vidéo ‘Backwash’ - 'Eight Fivers
En concert
11/11/2022 - Sonic City Festival, Courtai

Yeah Yeah Yeahs ‘Cool it down’ 30/09/2022
Clips vidéo
Burning’ - ‘Spitting Off the Edge of the World’ ft. Perfume Genius

Gloria De Oliveira & Dean Hurley ‘Oceans of time’ 16/09/2022
Lien d’écoute ‘All Flowers in Time’ online now’
En concert
30/11/2022 - Gloria de Oliveira show - Atelier 210, Bruxelles

Abraxas ‘Monte Carlo’ 28/10/2022
Cliop vidéo ‘Sunrise State (Of Mind)

Marlon Williams ‘My boy’ 9/09/2022
Clips vidéo ‘Eeasy does it’ - ‘Thinking of Nina
En concert
12/11/2022 – Trix, Anvers

Lambchop ‘The bible’ 30/09/2022
Clips vidéo ‘So there’ - 'Police Dog Blues'

Personal Trainer ‘Big love blanket’ 4/11/2022
Clip vidéo ‘The lazer

Whitmer Thomas ‘The Older I Get The Funnier I Was’ 21/10/2022
Clip vidéo ‘Rigamarole

Old Fire ‘Voids’ 4/11/2022 (feat Bill Callahan, Adam Torres, Emily Cross, Julia Holter)
Clip vidéo ‘Don’t You Go’ ft. Bill Callahan” 

Peel Dream Magazine ‘Pad’ 07/10/2022
Clip vidéo ‘Pad

Stella Donnelly ‘Flood’ 26/08/2022
Clips vidéo ‘How was your day?’ - ‘Lungs
En concert
18/11/2022 – Botanique (Rotonde), Bruxelles

The Mountain Goats ‘Bleed out’ 19/08/2022
Liien d’écoute ‘Mark on you
Clip vidéo ‘Training montage

Gordi ‘New Inhuman’ (Ep)  EP Out 15/07/2022
Clips vidéo ‘Stranger’ - ‘Visitor’ - ‘Way I Go

 

 

jeu. 20/10 | Gratuit
Maze & Lindholm

ven. 02/12
Doodseksader

http://www.abconcerts.be

dimanche, 21 août 2022 08:43

Zorked

Originaire de Palo Alto, en Californie, Julia Shapiro milite au sein de Chastity Belt, Childbirth et Who Is She. Mais elle mène, en parallèle, une carrière solo. Et « Zorked » constitue son second elpee individuel. Un disque qu’elle a enregistré à Los Angeles, où elle s’est installée, peu de temps avant la pandémie, après avoir quitté Seattle, où elle faisait pourtant partie de la scène locale.

Introspectif et personnel, « Zorked » (NDR qui peut se traduire par défoncé ou hors de soi) reflète sa crise existentielle vécue pendant le confinement. Et pour en composer les chansons, elle a puisé ses influences chez Elliott Smith, l’herbe, les rêves lucides, L.A. ainsi que le tarot, à travers le livre d’Alejandro Jodorowski, « The way of the tarot ». Et tout particulièrement sur le titre qui ouvre l’opus, « Death XIII », un morceau qui baigne au sein d’un climat shoegaze avant qu’une nouvelle ligne de guitare ne vienne ouvrir une autre perspective sonore. Un shoegaze qui peut s’avérer sinusoïdal, brumeux ou carrément noisy. D’ailleurs les spectres de My Bloody Valentine et de Pale Saints planent tout au long de l’album. D’autant plus que diaphanes, limpides ou éthérées, les harmonies vocales sont particulièrement soignées. Dans cet esprit, le titre maître constitue, sans doute, la compo la plus aboutie du long playing et s’autorise même un changement de mélodie en milieu de parcours. Les sonorités de grattes tourbillonnent, bourdonnent et se chargent de larsen, alors que celles d’un mellotron s’immiscent dans le décor…

Le long playing recèle l’une ou l’autre plage plus pop, mais aussi plus acoustique. A l’instar du contemplatif « Reptile ! Reptile ! ». Julia y déclame ses paroles ; et on entend, en filigrane, des chants d’oiseaux ainsi qu’un soupçon de trompette. Ou encore du paisible « Hall of mirrors », joué en picking.

Un bien bel album !

Pour célébrer le 30ème anniversaire de la sortie de l’album « It’s a shame about Ray » des Lemonheads, paru en 1992, le label Fire a décidé de le rééditer en y ajoutant un second cd sur lequel figure des inédits, des titres ‘live’, des raretés, des démos et des flip sides. 

Avant d’enregistrer cet LP, la formation pratiquait une forme de rock hardcore inspirée des Replacements et de Hüsker Dü. Mais lorsque le line up vole en éclats, Evan Dando, le leader, s’exile quelque mois en Australie ; et quand il revient c’est pour former un nouveau trio. Le line up réunit alors le chanteur/guitariste Evan, le drummer David Ryan et la bassiste Juliana Hatfield, alors également préposée aux backing vocaux.

Si cet opus est bien chargé d’intensité électrique, il se révèle beaucoup plus pop, accrocheur et surtout mélodieux que les précédents. Une œuvre considérée avec « Lick », bien que plus brouillonne, comme les fleurons de la carrière du band.

Le second disque recèle pas mal de morceaux intéressants, dont des versions acoustiques (remasterisées pour la circonstance) de certaines plages du long playing, mais aussi l’une ou l’autre cover dont une reprise speedée du « Mrs Robinson » de Simon & Garfunkel. Et curieusement, sur plusieurs pistes, le timbre vocal de Dando devient aussi capricieux que celui d’Elvis Costello…

A noter qu’après la parution de ce long playing, Juliana Hatfield quittera le band pour entamer une carrière solo…

dimanche, 21 août 2022 08:41

The time of the foxgloves

Michael Hurley a fêté ses 80 balais en décembre dernier. Ce peintre, cartooniste et musicien possède une discographie longue comme un bras. Son premier elpee, « First songs », est ainsi paru en 1964 !

« The time of the floxgloves » (Trad : les temps des digitales) a été enregistré à Astoria, en Oregon, pendant la période au cours de laquelle ces plantes herbacées fleurissent.

Lors des sessions, il a reçu le concours de quelques collaborateurs, dont Josephine Forster qui chante en duo sur « Jacob’s ladder », mais aussi un xylophoniste, un accordéoniste, des violonistes, un organiste (à pompe), un clarinettiste (basse), un préposé à la double basse (upright bass !) et un autre au ukulélé baryton, un banjoïste, des percussionnistes, des guitaristes acoustiques (qui traitent parfois leur sèche en slide !), probablement du piano électrique et des choristes. Ce qui apporte de subtiles nuances à son folk dépouillé qui peut aussi se teinter de blues ou de jazz (NDR : les trois styles se conjuguent même lors du morceau final, « Lush green trees »). Il y a même une cover déglinguée d’« Alabama » des Louvin Brothers. Mais en général, le ton reste chaleureux et réconfortant, Michael interprétant d’une voix douce et érodée par le temps, des chansons langoureuses et rêveuses…

dimanche, 21 août 2022 08:39

Listen to the blood

The Kernal, c’est le projet de Joe Garner, dont le père n’était autre que feu Charlie Garner, le bassiste qui a sévi chez The Goodtime Charlies, le groupe de Del Reeves (NDR : l’oncle de Joe), pendant trois décennies.

« Listen to the blood » constitue le troisième chapitre d’une trilogie entamée par « Farewellhell », en 2011, et poursuivie sur « Light country », en 2017. Une triade au cours de laquelle il règle ses différents avec son défunt paternel, d’un ton de conteur et en y injectant parfois une touche d’humour sournois.

Coproduit par Joe, Ben Tanner (Alabama Shakers) et Jerry Bernahrdt, cet elpee a été enregistré aux célèbres studios ‘Muscle Shoals’, en Alabama.

Dans ces conditions, vous vous imaginez bien que la musique proposée par The Kernal est sudiste. Et vous avez entièrement raison. Oscillant de la country au boogie, en passant par le southern rock et le rock’n’roll. On a même droit à une sérénade à la Presley (« She’s seeing somebody »), une ballade romantique mid tempo chantée en duo avec Caitlin Rose (« Fight song ») ainsi qu’à un périple cinématographique (« Wrong turn to Tupelo »). Et puis des chœurs féminins tapissent « Super (Marijuana) », un boogie allègre inévitablement dynamisé par le piano. On en oublierait presque le concours de Mike Mouton (Mike & The Moonpies) à la steel guitare. Et ses interventions sont brillantes.

Enfin, chaleureuse et confidentielle, la voix de Joe peut aussi se faire nasillarde, à la manière d’un Bob Dylan…

Page 7 sur 452